La sculpture en argile traditionnelle chinoise entre à l’Institut Confucius de l’Université Abdelmalek Essaadi

Le 19 février de l’heure locale, plus de 50 étudiants de l’Institut ont apprécié un atelier culturel extraordinaire. L’enseignante CAI Yunmeng de cette classe est venue de l’école secondaire affiliée à l’Université normale de Beijing, à l’âge de 17 ans, a déjà appris 7 ans la sculpture en argile. elle avait remporté le premier prix aux finales de la compétition nationale de l’anglais pratique de l’année 2015-2016 et 2017-2018.

Au début du cours, CAI Yunmeng a présenté les connaissances basiques de la sculpture traditionnelle en argile chinoise, en introduisant Figure en argile Zhang ayant des caractéristiques artistiques réalismes de Tianjin, et  Figurines en argile de Huishan, ayant des formes pleines et rondes, de tête concise et exagérée, simples et riches expressions de visages, ont fait comprendre à tout le monde cet art populaire chinois. Comme parler n’est pas cher, Cai Yimeng a amené tout le monde à créer sa propre oeuvre — la théière à la citrouille, en même temps, les enseignants chinois assistaient à côté de manière soigneuse. Les élèves ont activement demandé conseil, ont écouté chaque étape et se sont concentrés sur la fabrication de la théière de citrouille dans leurs mains. Durant la fabrication, après avoir créé une citrouille, ils ont mis un bec verseur, une poignée et un couvercle sur la citrouille. Tout le monde a progressivement trouvé l’inspiration, et la théière de citrouille a eu peu à peu une forme. Sous la direction minutieuse de CAI Mengmen, les étudiants ont perfectionné les détails et finalement les théières uniques sont nées au monde l’une après l’autre. Les élèves étaient tellement excités qu’ils ont commencé à utiliser l’argile restante pour concevoir des petites tasses et cuillères. Ils ont pris des photos avec ses propres œuvres pour mémoriser cette leçon joyeuse et significative.

Au travers de cette activité, les étudiants ont eu une certaine compréhension de la sculpture en argile traditionnelle chinoise. L’art de la sculpture, en allant à l’étranger, est devenu le messager des échanges culturels chinois et étrangers. À l’avenir, notre institut continuera à jouer un rôle de pont et à promouvoir activement les échanges culturels entre la Chine et le Maroc.